.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Discussions sur la photo » La photographie numérique

Noter la discussion : diaphragme et flou

Aller au premier non-lu
  #1  
non lus 19/07/2007, 01h39
Avatar de elmerfudd
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
 
Messages: 300
1695 Photiz - Faire un don

diaphragme et flou


Voilà, j'ai compris la notion de vitesse et celle d'ouverture : plus le diaphragme est ouvert, plus la lumière entre. Par contre, le pourquoi du flou ? Valeur petite : petite profondeur de champ et valeur grande : grande pdc ... mais pourquoi ? (explication pour enfant de 9 ans svp )

Animalement.
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #2  
non lus 19/07/2007, 04h48
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
 
Messages: 608
6875 Photiz - Faire un don
un objet projette ses images de lui même dans toutes les directions.
c'est le role des lentilles del'objectif de rassembler ces images qui s'éloigent les unes des autres en une seulle = mise au point
comme on concentre les rayons du soleil avec une loupe en un seul point brulant.

plus le diaphragme est ouvert plus il y a d'images de l'objet à rassembler en une seulle.

si la mise au point est mal faite les images rassemblées sur le capteur vont se chevaucher= flou
plus la mise au point est mal faite plus le flou est prononcé.

des objets éloignés du sujet choisi seront donc mal reconstitués sur le capteur car on aura pas fait la mise au point sur eux.
plus on ouvre le diaphragme plus le capteur recevra d'exemplaires très écartés les unes des autres de leurs images projetées.
plus l'écart entre les images mal superposées est grand = plus il y a de flou.
en fermant le diaphragme on sélectionne des projections d'images qui sont moins écartées les unes des autres (on laisse passer les autres)
et on en attrape donc moins aussi = moins de flou (moins de lumière aussi)

en espérant avoir été clair sans être trop simpliste .....
Réponse avec citation
  #3  
non lus 19/07/2007, 05h16
++dominik
 
Messages: n/a
Photiz - Faire un don
Il me semble qu'il existe un TUTO sur ce sujet. Mais je trouve plus

En gros, tout est lié à la quantité de lumière qui entre, puisque, comme tout le monde sait, un diaphragme s'ouvre et se ferme de manière circulaire pour laisser entrer plus ou moins de lumière dans le boitier.

Mais pourquoi un flou, ou du moins, comment comprendre simplement ce phénomène lié au flou ?

Tout d'abord, plus tu ouvres (plus la valeur est petite) et plus tu génères du flou (courte pdc). Et inversement.

Tu veux un exemple simple de ce phénomène ?
En voici un (le mien, un peu genre mnémotechnique) :
1) allume ta lampe de bureau et dirige-là vers le bas, sur la surface du bureau.
2) avec ta main, dessine un rond (à la manière d'une ombre chinoise) et dirige là à 1 cm au dessus de la surface du bureau. Tu verras se dessiner un cercle (celui de l'ombre de tes doigts qui dessine le cercle). Il est petit et sera quasiment à l'échelle 1:1.
3) observe avec attention l'ombre et son contour projetés par la lampe sur la surface du bureau. Ils sont nets, lisibles.
Mais dès que tu t'éloignes le cercle s'agrandit (pense alors à ton diaphragme) et les bords se floutent jusqu'à former une masse grise difforme. Tu me suis ?
J'ai pu expliquer à mes filles par ce procédé simple les conséquences de l'ouverture d'un diaph et comment se souvenir que lorsqu'on ouvre, cela devient de plus en plus flou.

Grosso-modo, c'est le même phénomène (en sens inverse car c'est ta main qui en s'éloignant joue le rôle de la focale) : plus la lumière entre, et plus les rayons lumineux ont un angle d'attaque plus important et donc on perd en précision. Ce manque de concentration contribue à provoquer ce flou que l'on perçoit au delà de la focale qui définit le point de netteté. Quand tu ferme ton diaphragme, tout se concentre en un point, les rayons lumineux deviennent pratiquement parallèles entre eux et donc, tout çà fait logiquement, tu gagnes en précision.

Voila... Enfin j'espère ne pas avoir été trop flou dans mes explications

Dernière modification par ++dominik 19/07/2007 à 05h19.
Réponse avec citation
  #5  
non lus 19/07/2007, 13h22
Avatar de elmerfudd
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
 
Messages: 300
1695 Photiz - Faire un don
Merci pour vos réponses,

Voilà ce que je comprends donc :

Ouvert :

Donc flou car dispersion de la lumière

Fermé :

Donc net car faisceau concentré

Vous apprécierez, je l'espère, mes talents de graphiste

Dernière modification par elmerfudd 19/07/2007 à 13h24.
Réponse avec citation
  #6  
non lus 14/08/2009, 21h33
Avatar de JeanGab2
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
Matériel: CANON EOS 600 + objo 35-105
 
Messages: 25
291 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par ++dominik Voir le message
Tu veux un exemple simple de ce phénomène ?
En voici un (le mien, un peu genre mnémotechnique) :
1) allume ta lampe de bureau et dirige-là vers le bas, sur la surface du bureau.
2) avec ta main, dessine un rond (à la manière d'une ombre chinoise) et dirige là à 1 cm au dessus de la surface du bureau. Tu verras se dessiner un cercle (celui de l'ombre de tes doigts qui dessine le cercle). Il est petit et sera quasiment à l'échelle 1:1.
3) observe avec attention l'ombre et son contour projetés par la lampe sur la surface du bureau. Ils sont nets, lisibles.
Mais dès que tu t'éloignes le cercle s'agrandit (pense alors à ton diaphragme) et les bords se floutent jusqu'à former une masse grise difforme. Tu me suis ?
J'ai pu expliquer à mes filles par ce procédé simple les conséquences de l'ouverture d'un diaph et comment se souvenir que lorsqu'on ouvre, cela devient de plus en plus flou.

Merci beaucoup Dominik pour cet exemple mnémotechnique ! Cela m'aide grandement à comprendre le pourquoi du comment de la pdc en rapport à l'ouverture du diaph'
Réponse avec citation
  #7  
non lus 14/08/2009, 21h49
Avatar de JeanGab2
Membre
Ma pratique de la photo: Je débute
Matériel: CANON EOS 600 + objo 35-105
 
Messages: 25
291 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par marelle Voir le message
si la mise au point est mal faite les images rassemblées sur le capteur vont se chevaucher= flou
plus la mise au point est mal faite plus le flou est prononcé.

des objets éloignés du sujet choisi seront donc mal reconstitués sur le capteur car on aura pas fait la mise au point sur eux..

Si je comprend bien ton explication accompagnée du graphique de elmerfudd, la pdc dépend également de la taille du capteur, qu'il s'agisse d'un full-frame (ou argentique) ou d'un capteur réduit ?

Me trompe-je ?
Réponse avec citation
  #8  
non lus 14/08/2009, 22h11
Membre
Ma pratique de la photo: Passionné de photo
Matériel: Sony Alpha 550+Sony 18-200mm+Tamron 12-24mm+Tamron 90mm
 
Messages: 169
1035 Photiz - Faire un don
Le plus simple d'essai de mise au point est de la faire avec son propre oeil, en regardant une chose très proche, puis très près, mais en faisant attention à ne pas être trompé par son cerveau qui, lui, sait très bien ce qu'il y a en dehors de la zone de mise au point et qui donc transforme l'image artificiellement.
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Discussions sur la photo » La photographie numérique

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Canon 1000D et quel objectif(s)? | Quelle sacoche pour un boitier et deux optiques ? »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Noter la discussion

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.