.
virusphoto virusphoto

Identifiant

Mot de passe

Derniers messages Messages du jour Sujets sans réponse S'inscrire

Rejoignez-nous !

VirusPhoto » Forum » Le coin des professionnels » Les démarches professionnelles » Le marché de la photo

Noter la discussion : L'inconnue de la première commande.

Aller au premier non-lu
  #1  
non lus 23/07/2009, 16h41
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Sony R1
 
Messages: 4
60 Photiz - Faire un don

L'inconnue de la première commande.


Bien, commençons pas un sujet assez banal, mais pour lesquel j'ai du mal à trouver les réponses à toutes mes questions. J'espère que cela ne vous ennuiera pas d'y répondre...

Photographe "amateur" automobile depuis une dizaine d'année, j'ai acquis une certaine technique qui semble plaire, j'ai donc décidé de professionnaliser ma pratique. ( je précise tout de suite, que je me suis occupé du côté AGESSA, hors de question de prendre cette question à la légère)

J'envoie donc des salves de mails à ceux susceptibles de devenir des commanditaires, et - oh chance - un constructeur s'est montré intéressé et me demande mes tarifs journaliers.

Là je me retrouve devant l'inconnue complète.

- Quelle base prendre en compte, sachant qu'il va falloir sans doute se déplacer.
- Un forfait journalier comprend il une obligation de réaliser un certain nombre de clichés ? Ou les clichés sont ils facturés séparement (je n'ai aucune idée pour le moment du nombre de clichés voulus et de leur utilisation finale)
- Je passe beaucoup de temps sur photoshop pour jouer sur la colorimétrie de mes clichés. Commnt facturer cela ? Forfait ? Temps passé ? Ou ne pas le mentionner car induit dans le prix de la presta ou du cliché ?

Première base de réflexion donc, il y aura sans doute moult questions encore.

Merci d'avance à ceux qui savent pour leur éclaircissements !
Réponse avec citation

Pour participer aux discussions et avoir accès à tous les outils
proposés sur VirusPhoto, inscrivez-vous en quelques secondes : cliquez ici.

Outils de la discussion Chercher dans ce sujet
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée

Noter la discussion
Evaluez cette discussion :
  #2  
non lus 23/07/2009, 18h04
Avatar de Oreille
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
Matériel: 450D
 
Messages: 1 338
9535 Photiz - Faire un don
Un tarif journalier c'est ce que tu veux gagner + charges + frais divers, auquel tu rajoutes ce que tu veux : frais de déplacement, droits, etc. en prenant en compte le fait que tu ne gagnes rien les jours où tu prospectes, où tu fais ta compta, et que tu n'as pas de congés payés. Je ne sais pas pour les photographes, mais pour les graphistes, on considère que le minimum se situe entre 250 et 300€ la journée.

Maintenant, je ne sais pas si c'est une façon judicieuse de facturer pour toi, ça dépend de ta façon de travailler, et surtout, de la demande du client. J'aurais tendance à croire qu'il est plus facile de facturer à la photo en incluant tout le travail qu'elle a demandé.
Dans tous les cas, essaie de faire une estimation proche mais dis toi bien que les premiers devis seront les plus durs (on pensait faire le tout en trois jours et en fait ça a demandé le double... par exemple)
Détaille tout, ça permet au client de bien comprendre ce qui justifie un tarif : préparation, shooting, post prod, tirages s'il y a. Pense à préciser si tu fais des modifs gratuitement ou non (permettre un retour, je considère ça comme un geste commercial, mais pas plus, faut pas abuser, au delà, c'est nouveau devis)
Réponse avec citation
  #3  
non lus 24/07/2009, 13h54
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Sony R1
 
Messages: 4
60 Photiz - Faire un don
Hmm merci, j'essaye d'y voir un peu plus clair. Je me suis plongé aussi dans les barèmes de l'UPC...

Si je comprends bien, le prix de la photo va dépendre surtout de son utilisation finale par le client. Qui ne paye donc que pour un usage bien défini, exact ?
Le barème est il une fin en soit ou ne concerne t'il que la valeur des droits d'exploitation de la photo et donc il faut y ajouter par exemple le travail de post prod ?

Un tarif journalier n'implique t'il que ma présence, le fait que je prenne des photos et que je me déplace ?
J'y ajoute ensuite le prix pour chacune des photos ?
Ou je fait un tarif à la photo, dans lequel je ventile le prix de ma journée de travail ?
Réponse avec citation
  #4  
non lus 24/07/2009, 14h10
Avatar de Oreille
Membre
Ma pratique de la photo: Pratique occasionnelle
Matériel: 450D
 
Messages: 1 338
9535 Photiz - Faire un don
Si je comprends bien, le prix de la photo va dépendre surtout de son utilisation finale par le client. Qui ne paye donc que pour un usage bien défini, exact ?
-
Oui. Tu dois stipuler clairement une durée, une zone géographique, un support, etc. Tout ce qui va encadrer l'exploitation de ta photo.


Le barème est il une fin en soit ou ne concerne t'il que la valeur des droits d'exploitation de la photo et donc il faut y ajouter par exemple le travail de post prod ?
-
Les barèmes ne sont que des indications, les prix restent libres. Après, qu'est ce que ceux ci englobent, n'étant pas photographe, je ne sais pas. (je dirais que ça concerne le tout, faut voir si ça colle au niveau des prix ou pas)


Un tarif journalier n'implique t'il que ma présence, le fait que je prenne des photos et que je me déplace ?
-
Tarif journalier, ça veut dire tarif pour une journée de travail, où que tu sois. C'est pour ça qu'il est bien d'indiquer sur ton devis qu'il y a aussi du temps après, que le client se rende compte (ce qui n'est pas forcément évident s'il n'y connait rien où n'a pas l'habitude. "ça fait cher pour faire des photos pendant une heure")


J'y ajoute ensuite le prix pour chacune des photos ?
Ou je fait un tarif à la photo, dans lequel je ventile le prix de ma journée de travail ?
-
C'est à toi de voir. De toute manière, un devis détaillé travail/cession, je pense que c'est bien (enfin, faut pas non plus que ça fasse 50 pages, mais donner les grandes lignes). J'aurais tendance à croire que ça dépend du client et du travail, mais dans les deux cas, c'est le même prix au final, théoriquement...
Réponse avec citation
  #5  
non lus 31/07/2009, 19h25
Nouveau membre
Ma pratique de la photo: Pratique régulière
Matériel: Sony R1
 
Messages: 4
60 Photiz - Faire un don
J'y vois plus clair, j'ai communiqué un devis, on verra bien.
Un grand merci !

Aujourd'hui je reçois une demande surprenante.
Un -gros- cabinet d'architecte américain souhaite acheter des photos que j'ai prises pour décorer un bureau (pour un client) et me demande mes tarifs.
Je leur réponds donc que je vends mes titages 150 € pour un format 40 x 60.

Sauf que voila, eux veulent juste acheter mes fichiers numériques pour les imprimer.

Enorme dilemme. D'une, comment définir un prix, surtout après avoir communiqué celui du tirage.
De deux, comme je fais du tirage d'art, limité à 30 exemplaires donc, comment garantir le fait qu'il ne tirera pas d'exemplaires supplémentaires ? Devrais-je retirer ces photos de mon catalogue ? (jusque là il n'y a eu aucun titage d'elles).

Pas simple être photographe en fait...
Réponse avec citation
  #6  
non lus 25/08/2009, 15h59
Avatar de Dnicolas.FR
Membre
Ma pratique de la photo: La photo est mon métier
Matériel: D300 D70 24-70 2,8 50 1,4 SX70 Holga Mamiya C330
 
Messages: 762
5255 Photiz - Faire un don
Citation:
Posté par yan-alexandre Voir le message
J
Je leur réponds donc que je vends mes titages 150 € pour un format 40 x 60.

Sauf que voila, eux veulent juste acheter mes fichiers numériques pour les imprimer.
Enorme dilemme. D'une, comment définir un prix, surtout après avoir communiqué celui du tirage.
De deux, comme je fais du tirage d'art, limité à 30 exemplaires donc, comment garantir le fait qu'il ne tirera pas d'exemplaires supplémentaires ? Devrais-je retirer ces photos de mon catalogue ? (jusque là il n'y a eu aucun titage d'elles).
Pas simple être photographe en fait...


Je vais tenter de répondre à tes questions.
Le prix numérique peut être plus élevé que le format papier, puisqu'il y a un seul tirage.
En effet rien ne te garanti que la photo numérique ne sera pas re-vendu, ou sur des affiches 4x3 à l'entrée du chantier, sur des plaquettes etc...
A mon avis s'ils souhaitent le fichier numérique tu leurs cède les droits et tu retires la photos de ton catalogue. En gros ils pourront faire ce qu'ils souhaitent, il faut donc fixer un prix à la hausse.
Réponse avec citation
VirusPhoto » Forum » Le coin des professionnels » Les démarches professionnelles » Le marché de la photo

Réponse

Discussion précédente / suivante dans cette rubrique :
« Droit à l'image des objets d'une marque connue | Agence Bios Photo »

Non-lu Non-lu  
Bloguer ceci Outils de la discussion Rechercher dans la discussion Noter la discussion

Outils de la discussion Rechercher dans la discussion
Rechercher dans la discussion:

Recherche avancée
Noter la discussion
Noter la discussion:

 


LinkBacks Enabled by vBSEO © 2011, Crawlability, Inc.
Powered by vBulletin® Version 3.8.2 - Copyright ©2000 - 2013, Jelsoft Enterprises Ltd.
2006 - 2017 © ® VirusPhoto. Tous droits réservés.